Pour compléter le tableau de la donnée locale en matière de Commerce, abordons certains vecteurs qui peuvent également fournir des données intéressantes sur les flux de clientèle. Ces éléments sont le plus souvent des moyens mutualisés ou des outils adoptés par un nombre de commerçants suffisamment important que pour constituer un “tapis de repères” qui permet de jauger des flux de la dynamique commerciale.

Par exemple, une monnaie locale ou une opération de chèques favorisant les achats locaux va donner de bons indicateurs sur les commerces qui en captent plus que d’autres, sur leur circulation. Des outils de fidélisation, comme la carte connectée “Joyn”, par exemple, permettent également de percevoir des données sur la dynamique commerciale d’un territoire. A un point tel que cela pourrait justifier de l’amorçage du système au frais de la localité qui pourrait tirer de précieux enseignements de sa mise en place.

Des outils de fidélisation, comme la carte connectée “Joyn” @joyn_loyalty , par exemple, permettent également de percevoir des données sur la dynamique commerciale d’un territoire. Cliquez pour tweeter

Enfin, par-delà ses considération, rappelons qu’il n’y a pas de formule toute faite. La configuration de la localité, son caractère plutôt rural ou plutôt urbain, son positionnement par rapport aux localités avoisinantes, sa population (et son pouvoir d’achat), son offre commerciale,… sont autant d’éléments qui caractérisent et différencient la dynamique commerciale d’un territoire.

Aussi, une analyse préalable permettra de mettre en place de façon adaptée les différents éléments évoqués ci-avant avec l’amplitude adaptée au cas analysé.

Je serai, bien évidemment heureux d’échanger avec vous sur ce point si vous souhaitez aller plus en avant dans une démarche telle qu’abordée dans ce post.

Si vous voulez prolonger cette réflexion, le compte-rendu de Futurocité vous fournira quelques pistes – cliquez ici


Utiliser la donnée locale pour soutenir la Dynamique Commerciale les 6 posts