Dark Light
Soyons clairs, collecter des données a toujours un coût qui peut parfois paraître prohibitif. Faire collecter, en rue, des données concernant l’immobilier commercial peut paraître un peu lourd ou contraignant pour une localité. Mais si on décloisonne un tant soit peu sa vision des choses

Une même donnée peut-être utilisée de différentes manières.

Ou en tout cas, il s’agit d’ouvrir la voie à une sorte “d’économie d’échelle de la donnée” lorsque c’est possible…

Soyons clairs, collecter des données a toujours un coût qui peut parfois paraître prohibitif. Faire collecter, en rue, des données concernant l’immobilier commercial peut paraître un peu lourd ou contraignant pour une localité. Mais si on décloisonne un tant soit peu sa vision des choses en la matière, on constate que d’une démarche on peut alimenter plusieurs départements. Après tout, la valeur de la donnée dans un schéma “Smart” dépend essentiellement de son usage décloisonné.

Franck Mc Kenna – Unsplash

Un exemple concret.

Vous avez un agent qui relève, en rue, les surfaces commerciales vides. Certaines sont sur le marché et présentent des panneaux “à vendre ou à louer”, d’autres non. Lorsqu’une méthodologie de collecte est définie, elle permet aussi, avec le même passage de collecter d’autres informations, comme, par exemple, les enseignes désactivées, les points de dépôts clandestins de déchets ou encore des travaux en cours à certains bâtiments. Ce qui, en dehors de la dynamique commerciale, alimentera également le service des taxations, le département de l’environnement ainsi que celui de l’urbanisme.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts