C’est une bizarerie dont je suis entièremment responsable : j’ai appris à Merlin, mon bouvier bernois, à tenir sa laisse lorsque l’on va se balader.

Logiquement, c’était lorsque l’on va Le balader, mais ce seigneur à quatre pattes à trouver une variante… Je vous laisse apprécier.