Mes Francos 2022

Notre Pass acquis pour l’édition 2020, nous avons participé aux Francofolies de Spa. Mais si en 2020 on annonçait, si ma mémoire est bonne : Christophe Maé, Cali, Typh Barrow, Marc Lavoine, Mika, Loic Nottet, Hooverphonic , Soprano mais aussi M et Vanessa Paradis … on est bien loin  d’avoir profité d’une affiche comparable.

Sans les deux années de cette parenthèse inattendue qu’a été la crise Covid, nous aurions connu la 30ème édition des Francofolies de Spa. Avec deux unités de moins au compteur, l’édition 2022 ne présentait donc pas une affiche d’anniversaire. MC Solaar, Grand corps Malade , et Black M à l’affiche sont un indice de la poussée de la musique de rue dans le paysage musical francophone.

Parmi les autres “grands noms” de l’affiche – ceux qui m’intéressent perso – Clara Luciani, Calogero et Vianney (programmé en lieu et place de Florent Pagny dont on espère qu’il nous reviendra vite guéri).

L’ambiance…

Il y a déjà un petit temps que nous n’allons plus flâner aux francos de Spa pour “humer” l’ambiance d’une ville animée par la musique qui courait dans les rues et par les petites animations que les commerçants mettaient en place ça et là.

Un an ou deux avant la crise Covid, les francofolies de Spa ont connu une profonde mutation. Pour des raisons économiques bien compréhensibles, les scènes ont été regroupées sur un même site.

L’ambiance s’en ressent et il faut aujourd’hui impérativement se retrouver dans ce qui était jadis “le village francofous” , certes étendu pour profiter des l’ambiance des “à côtés” des concerts. Il nous revient que les commerces et stands à proximité des scènes ne peuvent plus mettre en oeuvre d’animation musicale ou alors, passé une certaine heure…

L’affiche.

Nos Francofolies commencent avec Calogero. Peut-on être déçu par Calo ? Oui, si on aime pas, si on est allergique ou, hermétique – ce qui, à son égard, est un peu équivalent.

L’ancien leader des charts est effectivement devenu une référence au fil de ses albums. Il arrive à adosser des textes ciselés à ses compositions aussi riches et harmonieuses qu’accessibles. Avec une grosse dose d’humanité qui revient en fil rouge : des personnages qu’il met en exergue, connus ou inconnus… Ils viennent nous rejoindre à travers un répertoire que cet artiste complet sait animer dans un spectacle toujours bien rendu sans fioriture ni tape à l’oeil.

Avec Calogero, l'élégance réside dans la simplicité. Cliquez pour tweeter

J’ai particulièrement apprécié la magnifique énergie de Vianney … peut-être était-ce une inspiration liée à la fête nationale belge, mais ce 21 juillet, le juré de “the voice” a bondi comme un Marsupilami sur la scène durant tout son concert de belle facture.

MC a fait son récital mais Solaar était éteint ! Cliquez pour tweeter

Il a été suivi par un MC Solaar qui bénéficiait d’une superbe panoplie de musiciens : cordes, cuivres, choristes … qui nous ont proposés de magnifique orchestrations tout à fait originales. Ce ne fut cependant pas assez pour gommer ce sentiment de suffisance que “le commando des mots” laissa après son passage… il n’a pas même pris la peine de désannoncer lui-même ses musiciens, se contentant du minimum syndical, en ce compris au niveau de son répertoire. Ainsi, da Vinci Claude est resté enfoui aux oubliettes et Rabbi Jacobs n’a jamais décollé.

Bref, un diseur de mots incapable de lier une ambiance avec un public qui n’attendait que ça. Solaar était éteint et a surtout frappé les esprits en s’enquérant à plusieurs reprises de la fin du concert, comme s’il s’agissait d’un soulagement.

En cloture de ces francofolies de Spa, heureusement, une soirée lumineuse avec un vrai soleil : Clara Luciani, que j’avais eu l’occasion de voir il y a 3 ans sur la Scène Proximus.

Mes Francos 2022 Cliquez pour tweeter

La surprise du chef : c’était grands corps malade. J’avais -peut-être un a priori – le sentiment de pouvoir l’écouter, sans m’ennuyer, à la radio mais pas en concert. Erreur, son concert fut excellent, sans renier toute sa spécificité, il a su faire bouger le public. A ses côtés, le trop étiqueté “ancien vainqueur de la Star Academy”, Quentin Mossiman, amenait une touche rythmée durant une bonne partie du concert.

On allait d’ailleurs le retrouver pour un set de cloture sur la scène Proximus là où, quelques jours auparavant, le DJ belge Henri pfr avait littéralement mis le feu.

 

@gerald_trokart @Grand Corps Malade qui vient saluer le set de Mossiman aux @francosdespa #dj #concert ♬ son original – gerald_trokart

Nous n’avons finalement pas regretté notre Pass acquis pour l’édition 2020 lors de laquelle auraient du s’afficher, si ma mémoire est bonne : Christophe Maé, Cali, Typh Barrow, Marc Lavoine, Mika, Loic Nottet, Hooverphonic , Soprano mais aussi M et Vanessa Paradis …

Cette année, on est bien loin d’avoir profité d’une affiche comparable.

A l’année prochaine, peut-être, les francos de Spa, si l’affiche proposée compense la perte d’ambiance et de folies qui animaient les rues de la cité thermale à l’époque de l’ancienne formule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Total
0
Share